L’exposition Badass : les héroïnes de bande dessinée jeunesse

L’origine de l’exposition

Tintin, Lucky Luck, Astérix… Autant de noms de personnages de bande dessinée que nous connaissons. Mais avez-vous remarqué leur point commun ? Ce sont des personnages masculins !

Où est le problème, allez-vous me dire ? Le souci est dans la représentation du genre !

Quand on parle de héros de BD, ce sont des personnages masculins qui nous viennent en tête, et non des héroïnes de bande dessinée jeunesse !

Lyon BD Festival présentait pour la première fois il y a quelques années l’exposition Héro(ïne)s pour dénoncer le manque de personnages  féminins dans la bande dessinée ainsi que les clichés rattachés à ces personnages.  

 

Aujourd’hui, les héroïnes sont plus présentes qu’auparavant dans le paysage éditorial et moins stéréotypées ! Et elles se fichent de ce qu’on pourrait attendre d’elles, elles ne correspondent plus à aucun archétype. Certaines sont indépendantes, guerrières et courageuses. Certaines mènent l’enquête. Elles se défendent et défendent ceux et celles qui les entourent. Parfois, elles échouent, mais elles se relèvent. Elles sont  humaines, imparfaites et complètes. Elles ne sont plus cantonnées à des rôles de faire-valoir ou d’arrière-plan. Elles sont actives et choisissent  leur voie !  

 

Jusqu’en mars à La Fabrique

Cette exposition est un hommage à des personnages de bande dessinée féminins qui, pour diverses raisons différentes, sont des héroïnes badass. Mais que signifie cet anglicisme ? Pour certains et certaines, il renvoie à « courageuse », « culottée », « forte », « ambitieuse »… 

Mais quid de qualités telles que l’empathie, la gentillesse, l’humour, le dévouement ?  Rendez-vous à La Fabrique, nouvel espace culturel de l’Alliance Française Bruxelles-Europe pour en apprendre plus. Si les héroïnes présentées sont très différentes, elles sont reliées par un point commun. Elles font ce qu’elles veulent et elles le font bien. 

Et c’est bien là l’objectif de cette exposition : rebattre les cartes d’un terme galvaudé pour mettre à l’honneur des filles, des femmes, badass, et ce, dans tous les sens du terme. 

Cette exposition, colorée, drôle et accessible au plus petit comme au grand, l’exposition soulève aussi des questions de société : identification, diversité, stéréotypes.

 

D’autre part, l’Alliance Française propose divers ateliers culturels gratuits en février et mars :

-Les lundis, des ateliers culturels FLE et BD, le 19 (parcours BD) et le 26 (exposition Badass) février ainsi que le 4, 11, 18 mars (Paris de la Belle Epoque) et le 25 mars (Magritte et BD)

-Les jeudis, des lectures théâtrales et improvisations, le 22 et 29 février ainsi que le 7, 14 et 28 mars.

Plus d’informations ici.

 

Enfin, une conférence « BD et relations internationales » aura lieu le mercredi 21 février à 18h30, pour un public de francophones  et  apprenants à partir d’un niveau B2. Elle sera présentée par Monsieur Raoul Delcorde. Plus d’informations ici.

Venez découvrir ces héroïnes pas comme les autres !

Informations billetterie :

Pour les visites individuelles, cette exposition est entièrement gratuite, nous vous demandons de vous inscrire au préalable.

Pour visiter l’exposition avec une classe ou un groupe d’apprenants : il suffit de prendre contact avec l’Alliance Française de Bruxelles-Europe afin de réserver un créneau horaire. Veuillez adresser votre demande par mail sur : jennie.jousset@alliancefr.be. L’exposition est accessible à un public d’apprenants de français langue étrangère, même débutant.

Des fiches pédagogiques sont disponibles sur demande et un espace où réunir une classe ou un groupe pour des activités de mise en route et de mise en commun peut être réservé dans notre espace La Fabrique.

Horaire et accès :

Nous vous accueillons du lundi au jeudi de 9h à 18h et le vendredi de 9h à midi (fermé les week-ends).

L’accès aux personnes à mobilité réduite est possible.

Nos amis à quatre pattes ne sont pas autorisés à pénétrer dans nos locaux.

Avenue des Arts, 46 – 1000 Bruxelles