Table ronde

Pour un nouveau contrat social

L'homme et son environnement naturel

2 Avril 2019 à 18h

à la maison de l'histoire européenne

 

Notre monde est entré dans la nouvelle ère géologique de l’Anthropocène : l’activité humaine, principal moteur de l’évolution de la planète, laisse une empreinte indélébile sur Terre. Comment peut-on assurer la préservation de notre environnement ainsi que des conditions de vie durables pour l’Homme ?

Les intervenants

LUISELLA BATTAGLIA

Luisella Battaglia est professeure de Philosophie Morale et de Bioéthique à l’Université de Gênes et, depuis 1995, à l’Université “Suor Orsola Benincasa” de Naples. Elle enseigne aux étudiants du Doctorat de recherche en Bioéthique à l’Université de Gênes et, depuis 1992, elle est le directeur et le fondateur de l’Institut Italien de la Bioéthique. Elle dirige le Cours de Perfectionnement Esperto in Pet Therapy. Terapia, attività ed educazione assistita da animali auprès de l’Université de Gênes. Depuis 1999, elle est membre du Comité National pour la Bioéthique.



CATHERINE LARRèRE

Catherine Larrère, philosophe, est professeure émérite à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de philosophie morale et politique, elle a contribué à introduire en France les grands thèmes de l’éthique environnementale d’expression anglaise, et à développer la philosophie environnementale, autour des questions de protection de la nature, de prévention des risques et de justice environnementale. Après Les philosophies de l’environnement (PUF 1997) et, avec Raphaël Larrère, Du bon usage de la nature, Pour une philosophie de l’environnement (Aubier 1997, Champs Flammarion 2009), elle a récemment publié, toujours avec Raphaël Larrère, Penser et agir avec la nature, une enquête philosophique ( Paris, La Découverte, 2015), Bulles technologiques (Marseille, éditions Wildproject, 2017), ainsi qu’un collectif, Les inégalités environnementales (Paris, PUF, 2017). Elle a également préfacé la traduction de l’article de Christopher Stone, Les arbres doivent-ils pouvoir plaider ? (Lyon, Le passager clandestin, 2017) et édité avec Rémi Beau, les actes du colloque Penser l’anthropocène (Paris, Presses de ScPo, 2018).

María Sánchez

María Sánchez est vétérinaire rurale. Ses poèmes ont été publiés dans des magazines et des anthologies comme Apuestas (La Bella Varsovia, 2014). Elle collabore régulièrement dans des médias digitaux ou papier sur la littérature, le féminisme, l’élevage extensif et la culture rurale. Elle coordonne le projet Las entrañas del texto, qui invite à réfléchir sur le processus créatif. Ses poèmes ont été traduits en français, portugais et anglais. Cuaderno de campo (La Bella Varsovia, 2017) est son premier recueil de poèmes. Tierra de mujeres, una mirada íntima y familiar al mundo rural (Seix Barral, 2019) est son premier essai. Entremêlant des histoires de famille avec des réflexions sur la science et la littérature, et certains phénomènes qui affectent l’espace rural (dépopulation et disparition de villages entiers, exploitation des ressources naturelles, inadéquation des politiques environnementales et pauvreté des conditions de travail), Tierra de mujeres parvient à combler un vide dans le débat sur le féminisme et la littérature rurale. Il cherche aussi à offrir une vision réaliste de la vie rurale, éloignée des cartes postales bucoliques, image véhiculée dans les grandes villes, et à alerter sur le danger de la disparition de connaissances passées de génération en génération. En savoir plus

le modérateur

Tomas Miglierina

Tomas Miglierina (Varese, Italie 1971), diplômé en sciences politiques de l'Université de Milan. A couvert les guerres dans l'ex-Yougoslavie et travaillé comme attaché de presse pour la mission de l'OSCE en Bosnie-Herzégovine qui a supervisé les premières élections d'après-guerre. Depuis 1998, il travaille en tant que journaliste au sein de la société de radiodiffusion Suisse - section langue Italienne. Il couvre les affaires européennes à Bruxelles depuis 2003, avec un intermezzo en tant que correspondant des États-Unis de 2011 à 2013.




Informations Pratiques

Où?

A la Maison de l'Histoire européenne, rue Belliard 135, 1000 Bruxelles

Le Mardi 2 avril 2019 à 18h

Langue : en langues originales, interprétées vers l'anglais.

Entrée gratuite

L’entrée à la soirée se fait uniquement sur inscription. Merci de confirmer votre présence en ligne via le lien ci-dessous.

Contact: culture(at)alliancefr.be




"Pour un nouveau contrat social européen" est une initiative menée par EUNIC Bruxelles dont font partie l’Alliance Française Bruxelles-Europe, le Balassi Institute Brussels, le Yunus Emre Enstitüsü Brüksel, le British Council in Belgium, l’Instituto Cervantes Bruselas, l’Istituto Italiano di Cultura Bruxelles et le Finnish Cultural Institute for the Benelux. En partenariat avec la Maison de l’Histoire européenne et l’Association des Alumnis du Collège d’Europe.

À l'Initiative de


En partenariat avec