Qui était l'empereur qin ?

conférence par alain thote

À Solvay Brussels School of Economics and Management, Avenue Franklin D. Roosevelt, 42, 1050 Bruxelles
Le 23 octobre 2017 de 18h30 à 21h00

Le Premier Empereur de Chine et son armée secrète : de la quête de l’immortalité à la construction d’une tombe pour l’éternité

La découverte en 1974 de fosses contenant des milliers de statues de guerriers grandeur nature à proximité de la tombe de Qin Shihuangdi a révolutionné nos connaissances sur la première dynastie impériale de la Chine, instituée en 221 avant notre ère. Elle a été suivie de découvertes plus surprenantes encore, jusque dans les années toutes récentes. Des dizaines d’expositions ont été organisées de par le monde pour les faire connaître. Aujourd’hui, ces statues nous sont si familières que tout un chacun les reconnaît d’emblée. Pourtant, sur plusieurs plans, leur mystère est loin d’être levé, car il subsiste bien des questions à résoudre à propos de leur création. Comment par exemple comprendre le « réalisme » de l’armée en terre cuite dans une évolution de l’art chinois où tout s’oppose à ce réalisme, et où même l’idée de sculpter des statues à l’échelle humaine n’avait encore jamais germé en Chine (contrairement à la Grèce ou à Rome, la grande sculpture y est complètement absente de l’espace urbain dans l’antiquité) ? Pourquoi avoir constitué une armée, qui plus est, en ordre de bataille, alors même qu’une telle disposition n’avait auparavant été adoptée en Chine ni pour un roi ni pour un prince? Le premier historien chinois, qui a fondé la discipline en Chine, Sima Qian (env. 145-86 av. J.-C.), lorsqu’il décrivit la tombe de Qin Shihuangdi un siècle après la disparition du souverain, a évoqué le gigantisme de l’entreprise, mais il semble avoir ignoré l’existence des statues auxquelles cependant des milliers d’artistes, de contremaîtres, d’ouvriers ont travaillé durant des mois, voire des années. Toutes ces questions, et d’autres encore, seront évoquées lors de la conférence, et on tentera d’y apporter de premiers éléments de réponse.

Le conférencier

Alain Thote est directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes études, Paris.
 

S'INSCRIRE À la ConFÉrence