les morts vivants

Lecture scénique de poèmes écrits pendant la Grande Guerre par des écrivains-combattants

Le 23 septembre 2014  à 20h


À l’initiative de l’Ambassade d’Allemagne et de l’Ambassade de France en Belgique, cette création théâtrale de la compagnie Agora repose sur une lecture scénique de poèmes écrits pendant la Grande Guerre par des écrivains-combattants.

60 millions de soldats ont participé à la Grande Guerre de 1914-1918. 9 millions de morts, 8 millions d’invalides, 20 millions de blessés. Génocides, déportations planifiées, atrocités commises envers les populations civiles. Des écrivains-combattants, poètes de guerre et du front, ont témoigné.

Peut-être que la poésie, qui permet de se libérer dans les mots et les sons, peut en partie faire partager la douleur indicible, l’horreur déshumanisante, les folies de guerre et la folie de la guerre. Cette lecture scénique consiste à redonner la parole à ces écrivains. Non pas pour parler du passé, mais pour essayer de comprendre et s’interroger sur nous-mêmes, humains, et nos actes, à l’aube du 3e millénaire. C’est pour cela que les morts doivent rester vivants, pour le moins dans nos mémoires.

Un projet de l'Ambassade d'Allemagne et de l'Ambassade de France en Belgique, du Goethe Institut de Bruxelles et de l'Alliance française de Bruxelles-Europe, soutenu par le Fonds Franco-Allemand. Une production du théâtre AGORA en coproduction avec le Centre culturel de Welkenraedt « Forum des Pyramides ».

Où ?

BOZAR, salle Studio rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles


En savoir plus