Pascal : mathématiques et poésie

Par Laurence plazenet, avec jean-françois brion

Midis de la Poésie,Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Petit Auditorium
Le 1er décembre 2015 de 12h40 à 13h30


 

Rappelant l’importance de l’œuvre mathématique de Pascal (1623-1662) et l’éclat de ses œuvres littéraires, Lettres provinciales ou Pensées, Chateaubriand voit en lui un « effrayant génie ». Pour Voltaire, il était, selon l’auteur du Génie du christianisme, un « fou sublime ». Pascal, qui transcende l’antinomie de champs du savoir que nous jugeons clairement distincts et qui abîme l’homme dans le néant afin de l’exhorter à la grandeur, est une énigme pour notre modernité. Sa vie brève, ses souffrances, la puissance de son talent, désemparent la pensée contemporaine. Qui veut percevoir la cohérence et la profondeur de cet itinéraire hors du commun doit le replacer dans le monde intellectuel et culturel de son temps : c’est s’autoriser à ressaisir l’unité d’un projet où mathématiques et poésie sont deux pulsations complémentaires de l’esprit, deux approches synchrones et peut-être indissociables. Pascal n’est pas une curiosité du magasin des belles-lettres. Il nous aide à réfléchir à notre propre usage du monde.

Où et Quand ?

Le 1er décembre à 12h40
Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles

En savoir plus


Trustpilot